Vegan or not vegan

cuisine végétale

La cuisine vegan, tellement sujette aux controverses… Autrefois fer de lance de la protection animale, les végétariens font désormais pâle figure à coté des « 100% végétal ». J’avoue être assez admirative de ces personnes ayant choisi un mode de vie pas très simple et où la société ne leur facilite pas la tâche. Heureusement les temps changent et, à l’image de La Veganista, des personnes passionnées et passionnantes ont pris le partie d’affirmer leurs choix et d’aider les autres.

Avant toute chose sachez que je suis, ce qu’on appelle, une omnivore (comprendre je mange de tout et n’importe quoi, parfois n’importe quoi, dans la mesure où c’est comestible). J’aime tout, particulièrement quand c’est gras, fromageux et chocolateux. Je trouve donc la démarche, de découvrir le monde du végétalisme, d’autant plus intéressante.

La cuisine vegan: kesako

Grosso modo, il s’agit de ne manger que des produits végétaux, aucun produit issu du monde animal et de ses dérivés (pas de lait, de fromage, de miel…). Mais le véganisme est surtout un mode de vie: on ne porte pas de cuir ou de fourrure, les cosmétiques ne doivent pas avoir d’ingrédients d’origine animale (la bave d’escargot par exemple) ni être testé sur les animaux etc…

La Veganista

Stéphanie est végétalienne et végan. Elle affirme et assume ce choix. Hors de question pour elle de subir sa décision. Elle est passionnée et passionnante. Son mode de vie elle le partage à travers des ateliers culinaires, des leçons à domicile, son blog mais pas que…

Ce qui m’a frappée c’est qu’elle va bien plus loin, sa démarche est vraiment pédagogique. Ce qu’elle veut c’est nous apprendre, nous aider dans le cadre de cette transition alimentaire. Et surtout elle en sait des choses, elle sait par quoi remplacer les œufs, elle connaît les substituts aux produits animaliers.. Bref de quoi rassurer.

Et croyez moi, c’est nécessaire! Un diner chez des amis? « oups on a pas pensé à toi déso » et tu te retrouves à trier les patates dans le plat de rôti de veau. En famille? « oh ça va c’est pas graaaave prend du poulet pour une fois! on est tous en famille ». Votre cher et tendre? celui qui bave devant la pub Charal? mouai imaginez sa tête quand, le soir venu, vous lui proposer un veggie bowl.

Alors parce que les a priori ont la vie dure, que dans notre société IL FAUT manger de la viande, avoir l’aide d’un tiers ce n’est pas du luxe!

Stéphanie, elle s’est faite toute seule, s’est documentée de manière considérable sur ce sujet qui la passionne. Aujourd’hui elle est légitime et représente le veganisme dans notre belle région.

Vous l’aurez compris La Véganista c’est bien plus que des ateliers culinaires, c’est la petite fée qui va transformer votre mode d’alimentation avec bienveillance.

Bon, c’est pas le tout mais à force de parler de nourriture, ça donne faim, non?! En cadeau la petite recette rapide, simple et tellement bonne des falafels végétaliens que j’ai réalisé lors d’un atelier culinaire avec La Veganista, proposé aux magasins bio BBG.

 

cuisine vegan

Je vous fait également part de la promo du moment: pour toute réservation d’atelier « at home » en mars, 30 minutes offertes (50 euros l’atelier de 2h/personne). L’atelier peut être planifié en avril ou mai. Et si vous souhaitez en savoir davantage: https://la-veganista.fr/

Conclusion: vegan or not vegan?

Stéphanie m’a-t-elle donné envie de franchir le pas? certainement! Vais-je devenir vegan? Non, parce que ce n’est pas un choix que je veux faire. Ceci étant dit, je vais réduire ma consommation de viande de manière significative.

Je pense sincèrement que l’on est ce que l’on mange, que c’est un choix personnel. L’alimentation est question d’équilibre et de bien-être, savoir ce qui est bon pour nous et ce dont on a envie.

Avoir la liberté de choisir ce qu’on veut manger c’est quand même la base, alors à celles et ceux qui font iech les végétariens ou végétaliens: « non mais…pourquoi tu ne manges pas de viande?! c’est ridiculeuh », est-ce que eux vous demandent: « Pourquoi tu manges de la viande?! c’est un cadavre que tu mastiques là ». Non? Bon alors?!

Le mot de la f(a)i(m)? Respectez ce que les autres ont décidé de manger, après tout c’est leur choix et ils savent mieux ce qui est bon pour eux.

À bientôt!

 

 

 

 

Laisser un commentaire

cinq + 12 =