Courses zero déchet: comment faire?

courses zéro déchet

La première étape de ma green transition: les courses zero déchet! Mais, vivant actuellement dans une société prônant le consumérisme de masse, acheter toujours plus pour payer moins (ex: 3 paquets de BN emballés séparément puis emballés dans un emballage pour les réunir et le tout, enveloppé dans un autre sachet avec les stickers outrancier « 5776% gratis!!! », visualisez?), je me suis dis que ça allait être très compliqué! Qu’en est-il?

Courses zéro déchet: l’investissement de départ

Pour pouvoir faire vos courses zéro déchet il faut tout d’abord être équipé. Dans un premier temps, il s’agit de définir ce dont vous allez avoir besoin et d’investir, le cas échéant.

  • Des « tote bag » & pochons en tissus pour faire vos courses:

Bon a priori on en a déjà tous! Cela fait quelques temps que les sacs en plastique sont bannis et ce, au profit des cabas. A priori, pas nécessaire d’investir. En revanche, pour les fruits et légumes je vous conseille les pochons en tissus qui se resserrent. J’ai trouvé les miens à BBG mais je vais m’en faire d’autres, moi-même.

courses zéro déchet

 

  • Des bocaux:

Ils vont servir à entreposer vos achats en vrac, voire à mettre votre vrac directement dedans. Bon, clairement si vous n’avez pas de caddie, vous oubliez. Parce qu’avant même d’avoir fait vos courses vous partez déjà avec 3 kilos de bocaux.

courses zéro déchet

 

Le moins cher que j’ai trouvé reste Ikéa et Sostrene Grene. Mais bien entendu on privilégie la récup’! Pots de confiture, de cornichons etc… Mon coté perfectionniste trouvait le tout, pas suffisamment homogène et esthétique. J’ai remédié à la situation en bombant les couvercles en noir et j’ai investi uniquement dans des grands formats pour les pâtes, riz et spaghettis.

 

zéro déchet

  • Des bouteilles en verre:

Pour acheter votre lait, mettre votre jus de fruit, huile, vinaigre et autre produits liquides.

courses zéro déchet

 

Là encore votre meilleur ami se nomme Ikéa. Côté récup, on garde les bouteilles de limonade ou de jus de fruit en verre. Pour l’huile et le vinaigre j’ai gardé des bouteilles de bière avec bouchon refermable, puisqu’elles sont teintées et cela se conserve mieux.

 

  • Tupperware ou boites refermables en verre:

Ça sera idéal pour les viandes et le fromage! Sans oublier les boîtes spéciales comme le beurrier ou le œuftier (la boîte à œuf quoi). Perso j’ai récupéré des boîtes d’œufs en carton sans inscription et c’est parfait!

 

La marche à suivre pour commencer vos courses zéro déchet:

Dans un premier temps, listez toutes les catégories « d’aliments » et, pour chacune des catégories, il s’agira de trouver une alternative au supermarché avec le moins d’emballage possible. En parallèle, recherchez des adresses proches de chez vous qui offre ce genre de service.

zéro déchet

Version PDF à télécharger ici: Mes courses zéro déchet

  • Le vrac:

acheter en vrac lille

 

Dans mon épicerie en vrac, il y a absolument de tout: des biscuits, des épices, des céréales, en passant par des bases servants à faire ses produits ménagers, de l’huile, du vinaigre etc… Tout ce qui concerne l’épicerie salée ou sucrée, je l’achète en vrac. On gère ses quantités, le gros avantage quand, par exemple il vous faut 5 gr de telle ou telle épice pour une recette particulière.

Alors voici une liste (non exhaustive mais néanmoins assez limitative, sorry!) d’épiceries en vrac sur Lille et sa région:

Hello bocaux , rue Roger Salengro à Hellemmes

Day by day, rue Léon Gambetta à Lille

  • Le marché:

zéro déchet

 

Alors là c’est une mine d’or et, généralement vous trouvez (pratiquement tout d’un coup)! Le plus difficile c’est de trouver LE bon marchand dans les différentes catégories… Et ça, faut tester, ou alors le bouche à oreille. Un conseil, allez là où il y a la queue, et oui logique (c’était le conseil du jour). N’hésitez pas à comparer les prix, même si, par principe ils s’alignent. Il faut également privilégier les producteurs locaux qui vendent en direct leurs produits. Généralement cela se caractérise par des produits uniquement de saison et de notre région. Enfin, n’hésitez pas à demander d’où ça vient.

 

  • Les commerces de proximité spécialisés:

 

Par là j’entends: boucherie, boulangerie, poissonnerie… Qu’on se le dise, si vous avez, près de chez vous ces commerces ET qui sont excellents, vous avez, comme qui dirait « le cul bordé de nouilles ». Personnellement je vais à la Boucherie Yannick dans Lille fives, je n’ai pas trouvé de bonne poissonnerie (sauf sur le marché de Sébasto mais pour une tranche de saumon, comptez un PEL). Et je trouve mon pain sur le marché d’Hellemmes. Pour la petite histoire c’est la maman du meilleur copain d’Oscar qui a son fournil chez elle: une merveille!

Ne sous estimez pas les épiceries fines spécialisées type, épicerie italienne pour des pâtes fraîches et fromages spécialisées.

 

Les avantages et les inconvénients des courses zéro déchet:

 

Faire ses courses zéro déchet évite le gaspillage, permet un maîtrise de son budget courses et impacte positivement notre planète:

Je n’achète que ce dont j’ai besoin. Je ne gaspille plus rien, ne prends plus ma voiture et ne produis aucun déchet. J’aime à me dire que je donne le bon exemple à mes enfants, qu’ils auront cette bonne habitude dès le départ et que ça sera la norme pour eux.

Point de vue budget, même si de prime abord, au poids cela paraît plus cher (exemple une plaquette de beurre me coûte 2,50 au lieu de 1,80), j’ai quand même vue une baisse de mon budget course qui est passé de 100 à 80 euros par semaine. Cela est principalement dû au fait que je fais désormais beaucoup de choses moi même (comme le jus de fruit ou les gâteaux), que je suis plus tentée par des conneries qui coûtent un bras (des kinder bueno, du nutella etc…). Nous ne consommons que ce dont nous avons besoin.

Des courses zero déchet demandent une certaine organisation et davantage de temps consacré aux courses:

Pas d’approximation, ni d’erreur. Il faut ABSOLUMENT tout prévoir. Grosso modo s’il vous manque un oignon, retour à la case supermarché! Cette super organisation est à prendre en considération. Ensuite, cela prend du temps. Bien entendu vous pouvez en gagner en y allant tôt le matin et lorsque vous savez où vous procurer quoi, mais ça reste plusieurs étales, plusieurs lieux etc…

Conclusion: les courses zéro déchet, on continue?!

Mais évidemment!! Là où je désirais faire ça le plus vite possible avant, maintenant ce n’est plus le cas, parce que je prends du plaisir à faire mes courses. On mange mieux, on contrôle davantage. J’apprécie faire les choses moi même, selon mes goûts, mes ingrédients.

Je ne reviendrai en arrière pour rien au monde! J’ai toujours pas résolu le problème du PQ, mais je pense que des alternatives écologiques existent. Au pire, je lance une société de fabrication de PQ du nord, vendu en vrac…

À bientôt!

4 Replies to “Courses zero déchet: comment faire?”

  1. Super article !
    Pour ma part j’ai trouvé mes bocaux chez Action pour 1,70 les grands, et 1,55 les moyen.
    Je suis trop contente Day by Day arrive sur Croix ! Le bonheur 🙂

    Merci Pauline pour ce partage d’expérience !

    1. Merci beaucoup!
      C’est génial!! Faudrait vraiment que ça se démocratise 😉

  2. coucou, pour les bocaux selon ma petite enquêtes perso, les moins chère sont ceux de chez Hema qui sont des dupes de chez ballsà 2euros 50 moyen et 3euros50 les grands de mémoire

    1. Super! Merci Sophie pour le bon plan 😉

Laisser un commentaire

3 × 1 =